Recherche par mots clés :

Seyval blanc et Vandal-Cliche sont moyennement sensibles. L'excoriose a un impact sur les rendements, sur la qualité des fruits, en plus d'affaiblir les vignes, augmentant leur sensibilité au gel. Dans le vignoble, les plants infectés apparaissent en foyers puisque la maladie se développe surtout à l'intérieur d'un même plant plutôt qu'un plant à l'autre. Le diagnostic de l'excoriose à partir des symptômes visuels est difficile et nécessite souvent l'utilisation d'un microscope pour confirmer la présence du champignon. Pour limiter le développement de l'excoriose, il faut concilier les bonnes pratiques culturales à la lutte chimique. Les traitements fongiques sont très efficaces. Il faut acheter du matériel végétal sain pour la réalisation des plants greffés, utiliser les cépages les moins sensibles, assurer un bon espacement entre les plants pour une meilleure aération, enherber les allées, maîtriser la fertilisation (surtout l'azote) et épamprer les ceps ...
Dessèchement des tissus affectés. Les tissus peuvent être aqueux. Les feuilles peuvent être déformées, recroquevillées ou avec des malformations du limbe et/ou de la marge.   Fleur : les boutons floraux brunissent, sèchent et avortent. Les pistils et les étamines sont bruns et le centre de la fleur est noirci. Perte de fleurs. Les dommages causés par un gel printanier peuvent être confondus avec l'excoriose (Phomopsis viticola – taches le long des nervures, tige également affectée). L'irrigation contre le gel printanier demeure la méthode de lutte à privilégier. Sur une feuille de vigne (cv 'Maréchal Foch'), présence de minuscules taches ou ponctuations noires généralement alignées entre les nervures. Aux endroits où elles sont très rapprochées, elles causent une malformation du limbe ...
Québec cette maladie a été très rarement identifiée dans les vignobles. Elle est occasionnelle et mineure. Pour empêcher la pourriture blanche de se développer dans les vignobles, il faut éviter les blessures et garder les grappes de fruits à une bonne hauteur du sol. La lutte chimique est disponible et efficace si elle est utilisée 12 à 18 heures après un épisode de grêle. Sur la tige, cette maladie peut être confondue avec l'excoriose (Phomopsis viticola – absence de stries d'aspect liégeux en forme de « tablette de chocolat »). Feuille et pétiole : présence de nombreuses taches circulaires à allongées, légèrement déprimées, brun foncé à noires.   Fruit et grappe : avant la véraison, les raisins infectés sont jaunes puis deviennent bleu rosé, sont moins turgescents et sont densément couverts de petites pustules brun violet (pycnides du champignon) ...
Sur les fruits, l'anthracnose se manifeste par des taches brunes à noires et les baies momifiées restent accrochées au rachis.   Sur la tige, les taches de l'anthracnose peuvent être confondues avec celles causées par la grêle (taches présentes sur un seul côté de la tige, soit le côté exposé à la grêle). Lorsque les symptômes sont la conséquence de l'anthracnose, des taches devraient être observées sur les feuilles et les fruits. L'anthracnose peut également être confondue avec l'excoriose (Phomopsis viticola - chancres superficiels et pycnides sur les fruits). Feuille : au début, les taches sont minuscules (1 à 5 mm de diamètre), circulaires à irrégulières, brunes à noires. Elles évoluent en des taches circulaires à ovales, avec un centre blanchâtre à grisâtre et une marge foncée ...

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.