Imprimer tout
Imprimer texte
  1. Anthracnose - Maïs grain et fourrager
  2. Anthracnose
Champignon :
  1. Stade sexué : Glomerella graminicola
  2. Stade asexué : Colletotrichum graminicola

Noircissement luisant sur tige de maïs grain et fourrager

Brigitte Duval - MAPAQ

© Brigitte Duval - MAPAQ

Information reliée à l'image
Sur une tige de maïs grain et fourrager, présence d’un noircissement luisant et irrégulier sur l’épiderme, apparaissant comme une très fine granulation. Ce noircissement est plus intense au nœud. Le dommage est superficiel, l’intérieur de la tige étant sain. Les tests de laboratoire ont révélé la présence du champignon Colletotrichum graminicola, responsable de l'anthracnose de la tige chez le maïs grain et fourrager.
Lire la suite
Généralités
L’anthracnose affecte le maïs, les céréales, le seigle et d’autres graminées. Chez le maïs, Colletotrichum graminicola cause l’anthracnose foliaire et l’anthracnose de la tige (ou pourriture de la tige). Ces deux phases ne se rencontrent pas nécessairement en même temps sur la plante. L’anthracnose foliaire est occasionnelle et mineure. Les systèmes de travail du sol qui laissent une épaisse couche de résidus de végétaux infectés par l'anthracnose à la surface du sol peuvent aggraver la maladie et en augmenter l'incidence. Une perte ou une diminution de rendements est enregistrée uniquement lors d’anthracnose de la tige ou du dépérissement terminal causé par l’anthracnose foliaire.
Lire la suite
Symptômes
Feuille : présence de taches ovales, d’aspect humide, beiges à brunes avec une marge brune à rouge et entourée d’un halo jaune. Les taches peuvent mesurer jusqu’à 1,5 cm de longueur. Elles sont réparties aléatoirement sur le limbe ou à la marge. Présence d’acervules se manifestant sous la forme de petits points noirs au centre des taches. Les infections débutent sur les feuilles basales puis progressent vers le haut du plant. Les taches se regroupent, la feuille flétrie, dépérie puis meurt rapidement.
 
Épi : remplissage inégal des grains.
 
Plant : vers la fin aout, début septembre, mortalité de la partie supérieure des plants (dépérissement terminal) avec des feuilles vertes dans sa partie basale. Verse possible.
Lire la suite
Ne pas confondre
Chez le maïs, l’anthracnose foliaire peut être confondue avec la tache helminthosporienne (Bipolaris maydis) et la brûlure jaune des feuilles (Phyllosticta maydis). La dernière phase de l’anthracnose foliaire (dépérissement terminal) peut être confondue avec des symptômes de gel.
Lire la suite
Cycle vital
Le champignon Colletrotrichum graminicola hiverne sous la forme d’acervules ou de spores dans les résidus de culture, la semence et certaines mauvaises herbes. La survie du champignon dans les résidus de culture cause davantage de problèmes la deuxième année de culture du maïs dans un système de monoculture. Lorsque la température est élevée et qu’il y a une période de temps humide ou nuageux, les spores sont produites et dispersées par l’eau, la pluie et le vent sur le feuillage des plants. Les infections se produisent généralement au début de l’été lorsque la température est pluvieuse. Les spores germent directement sur l’épiderme ou pénètrent par les stomates. La maladie se développe lorsque l’humidité est élevée et la température chaude (28 °C). La maladie se propage d’un plant à l’autre. Les plantules et les plants matures sont les plus sensibles à cette maladie.
Lire la suite
Méthodes de lutte
Pour prévenir le développement de l’anthracnose chez le maïs, il faut utiliser des hybrides résistants, enfouir les résidus de culture, favoriser la rotation des cultures (> 1 an) lorsque le travail réduit du sol est favorisé, assurer une fertilisation équilibrée, particulièrement en potassium et en phosphore, éviter les sols avec un pH trop élevé et contrôler les mauvaises herbes. Il est à noter que les hybrides résistants à l’anthracnose de la tige ne le sont pas nécessairement à l’anthracnose foliaire et l’inverse est également vrai.
Lire la suite
Traitements phytosanitaires Références/liens
Bailey K. L., Couture L., Gossen B. D., Gugel R. K. & Morral R. A. A. (Eds) (2004). Anthracnose du maïs. Dans Maladies des grandes cultures au Canada. 1ère éd. La Société Canadienne de Phytopathologie, Saskatoon. p. 61 et 66.
 
Munkvold G. P. & White D. G. (Eds) (2016). Anthracnose Leaf Blight. Dans Compendium of Corn Diseases. 4th ed. APS Press. The American Phytopathological Society Press, St-Paul, Minnesota. p. 39-41.
 
Munkvold G. P. & White D. G. (Eds) (2016). Anthracnose Stalk Rot. Dans Compendium of Corn Diseases. 4th ed. APS Press. The American Phytopathological Society Press, St-Paul, Minnesota. p. 77-78.

http://www.omafra.gov.on.ca/french/crops/pub811/14corn.htm#foliaires

http://www.prideseed.com/resources/INFO-CHAMPS-ARTICLES/Anthracnose_dans_le_ma_s_oct.pdf

http://www.guelphlabservices.com/files/PDC/019CornAnthracnose.pdf
Lire la suite

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.