Imprimer tout
Imprimer texte
  1. Charbon commun - Maïs grain et fourrager
  2. Common smut
Champignon :
  1. Ustilago maydis (syn. Ustilago zeae)

Malformation d'un épi de maïs grain et fourrager

Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection - MAPAQ

© Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection - MAPAQ

Information reliée à l'image
Sur cet épi de maïs grain et fourrager, les grains sont remplacés par des tumeurs couvertes d’une membrane grisâtre. Les tests de laboratoire ont révélé la présence du champignon Ustilago maydis, responsable du charbon commun chez le maïs.
Lire la suite
Généralités
Deux types de charbon peuvent infecter le maïs soit le charbon commun (Ustilago maydis) et le charbon des inflorescences (Sporisorium holci-sorghi). Au Canada, le charbon commun est le plus fréquent. Il occasionne parfois des pertes de l’ordre de 25 % lorsque la tige et les épis sont affectés. Par contre, cette maladie est considérée comme occasionnelle et mineure à cause des hybrides de maïs qui sont suffisamment résistants au charbon pour empêcher de sérieuses épidémies. Notez que certains pays (Mexique, USA) utilisent les tumeurs du charbon commun du maïs sucré comme un mets recherché (champignon du maïs ou huitlacoche).
Lire la suite
Symptômes
Feuille : présence de petites tumeurs brunes, dures et sèches. Elles contiennent peu de spores.
 
Fleur : présence de tumeurs grisâtres couvertes d’une membrane grisâtre qui se brise pour libérer des téliospores brun foncé à noires d’aspect poudreux.
 
Épi : les grains sont remplacés par des tumeurs sont couvertes d’une membrane grisâtre qui se brise pour libérer des téliospores brun foncé à noires d’aspect poudreux.
 
Tige : présence de tumeurs boursouflées et lisses de longueur variable (2 à 10 cm). Les tumeurs sont couvertes d’une membrane grisâtre qui se brise pour libérer des téliospores brun foncé à noires d’aspect poudreux.
 
Plante : lorsque de grosses tumeurs envahissent la tige sous les épis, les plants peuvent être rabougris, stériles ou produire de petits épis.
Lire la suite
Lire la suite
Cycle vital
Les téliospores survivent dans le sol et les résidus de culture pendant plusieurs années (3 ans). Au printemps, les téliospores germent et vont infecter les tissus blessés ou les zones de croissance rapide. La dissémination des spores est assurée par le vent et l’eau. L’infection se produit lorsque la température varie entre 26 et 34 °C. Des tumeurs se forment alors sur les tissus infectés. La formation de tumeurs cesse lorsque la température est inférieure à 20 °C. Lorsque la membrane des tumeurs se brise, elle libère une masse de spores noires. L’infection des épis se fait par des spores qui germent sur les soies et dont le mycélium progresse ensuite vers le bas des soies pour atteindre les grains. Le développement de la maladie se fait par temps chaud et sec.
Lire la suite
Méthodes de lutte
Pour diminuer le charbon commun, il faut éviter les blessures mécaniques, les dommages causés par les herbicides, les excès d’azote et de fumier. Il faut éliminer les résidus de culture infectée et utiliser des hybrides de maïs qui possèdent une résistance satisfaisante au charbon commun. Le maïs grain et fourrager est plus tolérant que le maïs sucré.
Lire la suite
Références/liens
Bailey K. L., Couture L., Gossen B. D., Gugel R. K. & Morral R. A. A. (Eds) (2004). Charbon commun et Charbon des inflorescences du maïs. Dans Maladies des grandes cultures au Canada. 1ère éd. La Société Canadienne de Phytopathologie, Saskatoon. p. 64-65.

http://www.omafra.gov.on.ca/IPM/french/sweet-corn/diseases-and-disorders/common-smut.html#advanced

http://www.agroatlas.ru/en/content/diseases/Zeae/Zeae_Ustilago_zeae/
Lire la suite

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.