Imprimer tout
Imprimer texte
  1. Anthracnose - Soya
  2. Anthracnose
Champignon :
  1. Stade sexué : Glomerella truncata
  2. Stade asexué : Colletotrichum truncatum

Fructifications du champignon sur tige de soya

Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection - MAPAQ

© Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection - MAPAQ

Information reliée à l'image
Présence d’une multitude de points noirs répartis le long d’une tige de soya. Il s’agit des organes de fructification (acervules) du champignon. Les gousses sont sans symptôme. Les tests de laboratoire ont révélé la présence du champignon Colletotrichum sp., responsable de l'anthracnose chez le soya. Il s’agit probablement de Colletotrichum truncatum.
Lire la suite
Généralités
L’anthracnose du soya est présente dans toutes les régions productrices de soya. Au Québec, l’anthracnose est une maladie fréquente et mineure. Les espèces de Colletotrichum qui affectent le soya ont une large gamme d’hôtes, dont la luzerne, le trèfle, les lentilles et la petite pervenche. Chez le soya, C. truncatum est le plus fréquemment observé. Le soya est sensible à l’anthracnose à tous les stades de développement de la plante. L’anthracnose affaiblit les plants, affecte la qualité des semences et les rendements. Des pertes de rendement importantes sont enregistrées lorsque les gousses sont affectées.
 
La maladie se développe en deux phases. Lors du premier stade, les symptômes apparaissent sur la tige, les gousses et le pétiole des feuilles. Parfois ces organes sont infectés, mais ne montrent pas de symptôme. Les symptômes et les structures fongiques apparaissent parfois à la suite de traitements avec l’herbicide paraquat (Gramoxone). Au stade avancé de la maladie, les tissus infectés se couvrent de fructifications du champignon (acervules et setae). Lorsque l’anthracnose est observée sur le plant en même temps que la pourriture des graines (Phomopsis longicolla), les symptômes sont décuplés.
Lire la suite
Symptômes
Plantule : chancre déprimé brun à noir progressant vers le haut et/ou le bas de la tige.
 
Cotylédon : chancre déprimé brun à noir. Les cotylédons deviennent humides, flétrissent et tombent lors de conditions humides.
 
Feuille : noircissement des nervures foliaires, enroulement des feuilles, chancre entourant le pétiole et défoliation prématurée. Les feuilles basales sont affectées en premier.
 
Pétiole des feuilles : présence de taches angulaires brunes.
 
Gousse : présence de taches angulaires brunes sur l’épiderme. Les gousses peuvent être ratatinées avec des grains plus petits, pourris ou absents.
 
Tige : présence de taches angulaires brunes.
 
Plant : nanisme.
Lire la suite
Ne pas confondre
Chez le soya, l’anthracnose peut être confondue avec la pourriture des graines (Phomopsis longicolla – lésions brunes sur les racines, affecte seulement semences et plantules) ou la brûlure phomopsienne (Phomopsis phaseoli – pycnides noires en rangée ou en ilots réguliers et entourés de fines lignes foncées).
Lire la suite
Cycle vital
Colletotrichum truncatum hiverne sous la forme d’acervules ou de spores dans les résidus de culture et dans la semence. Les semences contaminées sont responsables des cas de fontes des semis en pré- et postémergence. Lorsque la température est chaude et humide, les spores sont produites et dispersées par l’eau, la pluie ou le vent sur le feuillage des plants. Les infections se produisent généralement lorsque la température est très élevée (35 °C) et humide (pluie, rosée, brouillard) durant plus de 12 heures. Les conidies ont une demi-vie courte et sont sensibles à la sécheresse, leur potentiel de germination chute de 98 % lorsque les conidies sont exposées à l’air sec pendant 5 heures. Les infections se produisent sur la tige principalement lors de la phase reproductive du plant mais les infections sont accrues entre la floraison et le remplissage des gousses. Les acervules apparaissent surtout en fin de saison.
Lire la suite
Méthodes de lutte
Pour prévenir le développement de l’anthracnose chez le soya, il faut utiliser des semences certifiées ou traitées avec des fongicides, enfouir les résidus de culture, favoriser la rotation des cultures et traiter avec des fongicides durant la phase reproductive du soya, particulièrement entre la floraison et le remplissage des gousses.
Lire la suite
Traitements phytosanitaires Références/liens
Hartmann G. L., Rupe J. C., Sikora E. J., Domier L. L., Davis J. A. & Steffey K. L. (Eds) (2015). Anthracnose. Dans Compendium of Soybean Diseases and Pests. 5e éd. APS Press, The American Phytopathological Society Press, St-Paul, Minnesota. p. 31-34.

https://www.pioneer.com/home/site/us/agronomy/crop-management/soybean-insect-disease/anthracnose/

http://www.extension.umn.edu/agriculture/crop-diseases/soybean/anthracnose.html

http://www.extension.iastate.edu/sites/www.extension.iastate.edu/files/davis/CSI4.pdf
Lire la suite

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.