Imprimer tout
Imprimer texte
  1. Alternariose (syn. Tache alternarienne) - Bette à carde
  2. Alternaria leaf spot
Champignon :
  1. Alternaria alternata

Taches sur feuille de bette à carde

Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection - MAPAQ

© Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection - MAPAQ

Information reliée à l'image
Une vue rapprochée d’une feuille de bette à carde à nervures rouges montre la présence de taches beiges avec une marge foncée, rondes à irrégulières, d'aspect sec et d’une dimension variable. Elles sont réparties aléatoirement entre les nervures. Les taches débutent à la face supérieure mais sont également présentent à la face inférieure. Les tests de laboratoire ont révélé la présence du champignon Alternaria alternata, responsable de la tache alternarienne.
Lire la suite
Généralités
Alternaria alternata est un champignon saprophyte qui se développe sur les tissus sénescents ou blessés et dans le sol. Il cause des maladies qui sont fréquentes mais mineures. Chez les betteraves, la tache alternarienne est causée par deux espèces d’Alternaria soit A. alternata et A. brassicae. Cette maladie foliaire est fréquente lorsque les betteraves sont cultivées près de champs de crucifères. Alternaria alternata est souvent associé au virus de la jaunisse de la betterave type ouest (BWYV) ou à la jaunisse fusarienne (fusariose vasculaire).
Lire la suite
Symptômes
La tache alternarienne affecte principalement les vieilles feuilles, mais parfois d’autres organes.
 
Feuille : les taches sont circulaires à irrégulières ou concentriques, grises à brun foncé à noires et parfois entourées d’un halo jaune. Le diamètre des taches varie entre 2 et 10 mm.
Lire la suite
Ne pas confondre
Chez les betteraves, la tache alternarienne peut être confondue avec la cercosporose (Cercospora beticola) et la tache bactérienne (Pseudomonas syringae pv. aptata). La cercosporose produit des taches ovales ayant un centre beige à brun clair bordées d’une marge pourpre. Il y a présence de stroma sur les taches. Quant à elle, la tache bactérienne produit des lésions rondes à irrégulières, beiges à brunes au centre et bordées d’un halo brun foncé à noir. Il y a absence de stroma sur les lésions.
Lire la suite
Cycle vital
Le champignon hiverne sous la forme de mycélium dans les résidus de culture, les tissus infectés mais également sur la semence. Au printemps, les conidies sont produites à partir de lésions foliaires présentent sur le vieux feuillage. La sporulation du champignon est favorisée lorsque l’humidité relative est élevée et l’éjection des spores survient lorsqu’une période sèche succède à une période humide. Les conidies sont dispersées par le vent, les courants d’air et les éclaboussures d’eau. Pour germer, les conidies nécessitent de l’eau libre sur le feuillage. Ils germent en deux heures dans l’eau lorsque la température optimale est près de 26 °C (entre 10 et 37 °C). Le champignon pénètre directement dans les tissus, par les stomates ou les blessures. L’infection est optimale à 18 °C (entre 15 et 21 °C) avec une période d’humectation du feuillage d’au moins 8 heures. La sévérité de la maladie augmente avec la durée de mouillure du feuillage sous une température variant entre 12 et 30 °C. Les symptômes apparaissent 4 à 5 jours après l’infection. En serre, la tache alternarienne est observée lorsque l’humidité relative est très élevée (près de 100 %) et que les plants portent des fruits. Cette période s’échelonne de novembre à avril.
Lire la suite
Méthodes de lutte
Chez les betteraves, aucune méthode de lutte précise n’est recommandée contre la tache alternarienne puisqu’elle survient tardivement en saison, souvent sur les feuilles sénescentes. Il faut assurer une fertilisation adéquate et un bon apport en eau pour diminuer les stress aux plants.
Lire la suite
Traitements phytosanitaires Références/liens
Harveson, R. M., Hanson L. E. & Hein G. L. (Eds) (2009). Alternaria Leaf Spot. Dans Compendium of Beet Diseases and Pests. 2e éd. APS Press, The American Phytopathological Society, St-Paul, Minnesota. p. 12-13.
Lire la suite

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.