Imprimer tout
Imprimer texte
  1. Tétranyque à deux points - Twospotted spider mite
  2. Tetranychus urticae Koch
  3. Ordre/Famille : /Tetranychidae
  4. Ravageur

Femelle adulte et un oeuf sur une feuille

Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection - MAPAQ

© Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection - MAPAQ

Dommages causés par l'organisme
Description
Oeuf : 0,14 mm; il est de forme sphérique, lisse, translucide ou jaune pâle.
Larve : 0,15 mm à 0,4 mm; au premier stade larvaire, elle possède un corps arrondi et trois paires de pattes tandis qu’aux deuxième et troisième stades elle a une forme plutôt ovale et quatre paires de pattes; tout le corps est jaune à l’exception des yeux qui sont rouges et de deux taches noires présentes sur les côtés du corps.
Adulte : 0,4 à 0,5 mm; la forme d’été du tétranyque à deux points possède un corps ovale et jaune avec deux grandes taches noires au niveau des épaules; la forme d’hiver est de couleur orangée ou rougeâtre; les adultes possèdent de longues soies sur le dos et sur les quatre paires de pattes.
Cycle vital
Le tétranyque à deux points produit de quatre à six générations par année. Ce sont les femelles fécondées qui hibernent, généralement sous le couvert végétal. Les mâles meurent à l'automne et n'hibernent pas. Les femelles reprennent leur activité au printemps de la mi-avril à la mi-mai, ou dès que la température atteint 12 °C. Elles perdent leur couleur orangée et pondent sur le feuillage des mauvaises herbes et de plusieurs plantes cultivées (jusqu'à 100 oeufs/femelle). Par temps chaud, le développement de cette espèce est très rapide et les générations se succèdent à un rythme élevé. Tout au long de l'été, cet acarien se développe en consommant la sève des feuilles à l'aide de ses pièces buccales de type piqueur-suceur. Il tisse de fins fils de soie lui permettant de se déplacer facilement sur la plante qu'il infeste. Lorsque les populations sont élevées, le feuillage peut être complètement recouvert de soie.

Au début d'août, la diminution de la durée du jour stimule l'entrée en diapause de femelles et une partie de la population devient orangée. Graduellement, elles cessent de se nourrir et migrent dans le couvert végétal pour s'y abriter pendant l'hiver. En culture sous tunnel, les tétranyques peuvent être actifs jusqu'à la fin octobre. En serres, si les conditions le permettent, ils sont actifs pendant toute l'année. Cette espèce présente cinq stades de développement : l'oeuf, la larve (possédant seulement trois paires de pattes), la protonymphe, la deutonymphe et l'adulte.
Lire la suite
Dommages
Le tétranyque à deux points est un important ravageur agricole qui cause des ravages particulièrement notables dans les cultures en serres et sous tunnels. Lorsque des colonies de tétranyques sont présentes sur le feuillage, ce dernier devient jaune, grisâtre ou bronze. Les feuilles fortement infestées finissent par tomber au sol, ce qui peut affecter les rendements ou l'apparence d'une plante de façon non négligeable. 

Les cultures de petits fruits telles que les framboises et les fraises sont particulièrement sensibles à ce ravageur. Les cultures légumières comme les tomates, les courges, les aubergines et les concombres sont aussi très à risque de subir des dommages de la part de cette espèce.
Lire la suite
Cultures à risque
Élevé : Aubergine, Concombre, Fraise, Framboise, Raisin (vigne), Tomate, Trèfle
Moyen : Ail, Camerise, Citrouille, Courges, Courgette (zucchini), Haricots vert et jaune, Luzerne, Melon brodé (cantaloup), Oignon sec, Oignon vert, Pomme, Rosiers, Soya
Faible : Laitues, Maïs grain et fourrager, Maïs sucré, Patate douce, Poire, Poivron
Lire la suite
Lire la suite
Références et liens
Caron J., Laverdière L. & Roy M. (2000). Guide de lutte intégrée contre les tétranyques dans la production de la framboise. Horti-protection inc., Québec, 28 pp.

Jeppson L. R., Keifer H. H. & Baker E. W. (1975). Mites injurious to economic plants. University of California Press, Berkeley, 614 pp.

Zhang Z. Q. (2003). Mites of greenhouses: identification, biology and control. CABI Publishing, Wallingford, United kingdom, 244 pp.
 
Lire la suite

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.