Imprimer tout
Imprimer texte
  1. Altise à tête rouge - Redheaded flea beetle
  2. Systena frontalis (Fabricius)
  3. Ordre/Famille : Coleoptera/Chrysomelidae
  4. Ravageur

Larve

Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection - MAPAQ

© Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection - MAPAQ

Dommages causés par l'organisme
Description
Oeuf : 0,7 à 0,85 mm; il est de couleur jaune pâle.
Larve : 8,0 mm à maturité; le corps est blanchâtre et de forme cylindrique; la tête est jaune brunâtre et est plus petite que le premier segment thoracique; le dernier segment abdominal porte un tubercule anal sur lequel une touffe de soies est présente; la tête et le corps de la larve sont recouverts de petites soies éparses.
Pupe : 4,0 à 5,0 mm; de couleur blanc crème.
Adulte : 4,0 à 5,0 mm; le corps et les pattes sont noir métallique; le front est brun rougeâtre; les antennes sont filiformes; les élytres sont densément et finement ponctués; les fémurs postérieurs sont hypertrophiés et adaptés pour le saut.
Cycle vital
L'altise à tête rouge produit une génération par année. Cette espèce hiberne généralement au stade d'oeuf, mais également au stade d'adulte. L'adulte est actif de la mi-juillet à août. Trois stades sont nécessaires pour compléter le développement larvaire qui s'étale de mai à juillet. La larve se nourrit principalement des racines de renouée et de chénopode.
Lire la suite
Dommages
Plus de 40 espèces de plantes, dont plusieurs espèces cultivées, peuvent servir d'hôte à l'altise à tête rouge. Ce sont exclusivement les adultes qui causent des dommages considérables. Ceux-ci grignotent le feuillage et y creusent de nombreux trous. Ils consomment généralement seulement la face supérieure ou la face inférieure du feuillage, mais les feuilles moins épaisses peuvent être complètement traversées. 

L'altise à tête rouge cause rarement des dommages d'importance, mais elle peut parfois atteindre des proportions épidémiques et des traitements sont parfois nécessaires pour limiter les dégâts.
Lire la suite
Cultures à risque
Élevé : s.o.
Moyen : Canneberge, Chanvre industriel, Maïs grain et fourrager, Maïs sucré, Pomme de terre, Soya
Faible : Betterave potagère, Betterave sucrière, Canola, Chou frisé, Chou pommé, Fraise, Groseilliers, Laitues, Luzerne, Patate douce, Persil, Raifort, Raisin (vigne), Tournesols, Trèfle
Lire la suite
Lire la suite
Références et liens
Capinera J. L. (2001). Handbook of vegetable pests. Academic press. New York, 729 pp.

Landry J. F., Roy M. & Turcotte C. (2000). Insectes ravageurs de la canneberge au Québec, Guide d'identification. Club d’encadrement technique Atocas, Québec inc., Notre-Dame de Lourdes, Québec, 118 pp.

Maltais P. M. et Ouellette M. C. (2000). A note on Systena frontalis [Coleoptera : Chrysomelidae] adults on lowbush blueberry,Vaccinium angustifolium. Phytoprotection, 81 (3): 129-131.

http://www.erudit.org/revue/phyto/2000/v81/n3/706207ar.pdf

http://longbeach.wsu.edu/cranberries/documents/redheadedfleabeetle.pdf
Lire la suite

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.