Imprimer tout
Imprimer texte
  1. Carpocapse de la pomme - Codling moth
  2. Cydia pomonella (Linneaus)
  3. Ordre/Famille : Lepidoptera/Tortricidae
  4. Ravageur

Larve à côté d'un trou creusé dans une pomme

Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection - MAPAQ

© Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection - MAPAQ

Dommages causés par l'organisme
Description
Oeuf : 1,0 mm; de forme ovale et aplatie; il est transparent à la ponte et orné d’un halo rouge juste avant l’éclosion.
Larve : 15,0 à 20,0 mm à maturité; la tête est brun foncé; le corps est rosé et porte des pinacula brunâtres; la plaque thoracique est brune.
Chrysalide : 9,0 à 12,0 mm; elle est de couleur brun beige avec des stigmates bruns.
Adulte : envergure des ailes de 15,0 à 20,0 mm; les ailes antérieures sont grisâtres avec des stries argentées; une large tache ovale brunâtre aux reflets cuivrés est présente à l'extrémité des ailes antérieures; les ailes postérieures sont brun-beige.
Cycle vital
Le carpocapse de la pomme complète une ou deux générations par année sous nos latitudes, mais elle est en mesure d'en compléter jusqu’à quatre dans un climat plus chaud. C'est au stade de chrysalide que cette espèce passe l'hiver. Les adultes émergent généralement vers la mi-juin et commencent à s'accoupler. Les femelles déposent leurs oeufs directement sur les fruits ou sur les tiges et les jeunes branches adjacentes. Au courant de sa vie, une femelle peut pondre de 50 à 100 oeufs. Les oeufs éclosent de 5 à 20 jours plus tard. Dès lors, la jeune larve commence à creuser dans la pelure du fruit pour y pénétrer. Celle-ci creuse ensuite un tunnel dans le fruit pour atteindre son centre, où elle se nourrira des graines et de la chair. La larve traverse cinq stades larvaires sur une période de trois à cinq semaines. Lorsqu'elle atteint sa maturité, la larve ressort du fruit pour aller entamer sa pupaison dans des interstices de l'écorce de l'arbre ou dans la litière du sol.
Lire la suite
Dommages
Le carpocapse de la pomme est l'un des principaux ravageurs des cultures de pommes dans le monde. Les fruits qui sont attaqués très tôt dans leur développement vont généralement tomber de façon prématurée. Les fruits infestés plus tardivement restent accrochés aux branches, mais perdent toute leur valeur commerciale puisqu'ils sont traversés de galeries remplies de fèces.

La présence de ce ravageur à l'intérieur d'un fruit est aisément remarquable par la présence d'un trou de quelques millimètres de diamètre recouvert de fèces brun rougeâtre.
Lire la suite
Cultures à risque
Élevé : Cognassiers, Noyers, Poire, Pomme
Moyen : Prune
Faible : s.o.
Lire la suite
Lire la suite
Références et liens
Chouinard G., Firlej A., Vanoosthuyse F. & Vincent C. (2000). Guide d'identification des ravageurs du pommier et de leurs ennemis naturels. Conseil des productions végétales du Québec inc., Québec, 69 pp.

http://www7.inra.fr/hyppz/RAVAGEUR/3cydpom.htm

http://idtools.org/id/leps/tortai/Cydia_pomonella.htm
Lire la suite

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.