Imprimer tout
Imprimer texte
  1. Tordeuse des canneberges - Blackheaded fireworm
  2. Rhopobota naevana (Hübner)
  3. Ordre/Famille : Lepidoptera/Tortricidae
  4. Ravageur

Larve mature

Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection - MAPAQ

© Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection - MAPAQ

Dommages causés par l'organisme
Description
Oeuf : 0,7 mm de diamètre; il est de forme discoïdale; de couleur jaune pâle transparente et devient rouge pendant l'hibernation.
Larve : 10,0 mm à maturité; la tête, la plaque thoracique et les pattes sont noires; le corps est brun beige et est parsemé de petits tubercules surmontés de fins poils.
Chrysalide : 6,0 à 7,0 mm; elle est de couleur brun clair.
Adulte : envergure des ailes de 10,0 à 12,0 mm; les ailes sont brunes et présentent des bandes transverses grises dans les régions médianes et marginales; les ailes postérieures sont de couleur gris-brun et sont frangées.
Cycle vital
La tordeuse des canneberges produit deux générations par année. Cette espèce hiberne au stade d'oeuf. Ceux-ci éclosent en mai. La première génération de chenilles se nourrit de vieilles feuilles et de bourgeons. Les adultes de la première génération émergent en juin. La seconde génération de chenilles s'attaque aux fleurs, aux fruits et aux jeunes feuilles. L'émergence des adultes de la seconde génération a lieu du début août à la mi-septembre. Après s'être accouplées, les femelles pondent leurs oeufs hibernants sur le feuillage des plants de canneberges.
Lire la suite
Dommages
Cette espèce est considérée comme étant l'un des principaux ravageurs dans les cultures de canneberges, principalement celles en régie biologique. Les jeunes larves se développent à l'intérieur des feuilles tandis que les larves plus âgées tissent de petites tentes formées de quelques feuilles et de soie.

La tordeuse des canneberges se nourrit principalement des plantes appartenant au genre Vaccinium. Elle s'attaque aussi à divers arbres fruitiers tels que le pommier, le sorbier et ceux appartenant au genre Prunus (ex. : prunier, cerisier, etc.). Elle est cependant considérée comme étant un ravageur d'importance négligeable dans ces cultures.
Lire la suite
Cultures à risque
Élevé : Canneberge
Moyen : s.o.
Faible : Poire, Pomme
Lire la suite
Lire la suite
Références et liens
Landry J. F., Roy M. et Turcotte C. (2000). Insectes ravageurs de la canneberge au Québec, Guide d'identification. Club d’encadrement technique Atocas, Québec inc., Notre-Dame de Lourdes, Québec, 118 pp.
Lire la suite

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.