Imprimer tout
Imprimer texte
  1. Patience crépue - Curled dock
  2. Rumex crispus L.
  3. Famille : Polygonaceae
  4. Mauvaises herbes des cultures

Plantule, stade 1 feuille

Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection - MAPAQ

© Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection - MAPAQ

Description
La patience crépue est une espèce vivace, originaire d’Eurasie. Toute la plante est glabre. La tige est dressée, peu ramifiée et mesure de 30 à 80 cm de hauteur. Sa surface est souvent rougeâtre. Le système racinaire est composé d’une racine pivotante forte, jaunâtre et pouvant mesurer jusqu’à 4 cm de largeur.

Les feuilles de la base sont disposées en rosette et sont parfois colorées de pourpre. Le limbe est lancéolé à linéaire, arrondi à la base et mesure de 15 à plus de 30 cm de longueur et de 2 à 6 cm de largeur. La marge est entière et très ondulée, ce qui leur donne un aspect frisé. Les feuilles sont portées par un pétiole long avec une base élargie. Chaque feuille de la tige se dégage d’un ochréa mesurant jusqu’à 5 cm de longueur et devenant brun et papyracé à maturité. Les feuilles caulinaires sont alternes, sessiles ou avec un petit pétiole. Elles sont linéaires et de plus en plus petites vers le sommet.

Les fleurs sont regroupées en plusieurs verticilles au sommet de la tige et à l’aisselle des feuilles, formant une inflorescence terminale dense. De 10 à 25 fleurs sont disposées dans chaque verticille. Les fleurs sont verdâtres et petites, elles mesurent 3 mm de diamètre en moyenne. Le périanthe compte 6 tépales qui sont disposés en 2 verticilles de 3. Les tépales du verticille externe sont petits et tournés vers le bas. Les tépales intérieurs sont triangulaires, à marge entière et mesurent de 3 à 5 mm de longueur. Chacun porte au dos un renflement liégeux et ovoïde (tubercule). À maturité, l’inflorescence prend une teinte brunâtre.

Le fruit est un akène triangulaire mesurant de 2 à 3 mm de longueur et de 1,5 à 2 mm de largeur. Il est de couleur rouge brunâtre avec une surface lustrée. L’akène est enfermé dans les tépales intérieurs.

La plantule est à rosette et à feuilles alternes. Les cotylédons sont de forme allongée et mesurent de 10 à 20 mm de longueur. Le pétiole et la base du limbe sont souvent tachetés de rouge violet. Les premières feuilles sont arrondies à ovales avec une marge entière ou légèrement sinueuse. Elles sont souvent tachetées de rouge violet comme les cotylédons.
Lire la suite
Espèces semblables
La patience crépue peut être confondue avec la patience à feuilles obtuses (Rumex obtusifolius). Cette dernière se distingue par ses feuilles de forme ovée à oblongue dont la marge n’est pas ondulée. De plus, les sépales de la patience à feuilles obtuses comprennent de 2 à 5 dents à leur marge.
Lire la suite
Conditions favorables
La patience crépue est une mauvaise herbe retrouvée au bord des routes, ainsi que dans les fossés et les endroits où le sol perturbé est laissé à nu. Elle est présente dans les prairies, les pâturages, les cultures fruitières vivaces (fraise, framboise) et les cultures annuelles en semis direct. Elle croît dans tous les types de sol et se développe dans des conditions de sols humides, mais elle tolère des périodes de sécheresse. Elle préfère le plein soleil, car les plantules ont de la difficulté à s’établir dans les endroits où la végétation est dense.
Lire la suite
Prévention et répression
Pour prévenir les problèmes de patience crépue :
  1. Empêcher la production de graines par la tonte fréquente (aux 2 semaines) des plants.
  2. Garder le sol couvert en utilisant dans la rotation des engrais verts, des cultures intercalaires et en cultivant des céréales (d’automne ou de printemps). Il peut être utile d’augmenter le taux de semis des céréales afin d’augmenter la concurrence pour la lumière.
  3. Composter le fumier des animaux de ferme qui auraient pu être en contact avec la mauvaise herbe pour éviter d’épandre des graines viables dans les champs.
Pour réprimer les plants de patience crépue :
  1. Lorsque les populations sont faibles, arracher les plants à la main. La racine devrait être coupée au moins à 2 cm sous la surface du sol pour empêcher la régénération de la plante.
  2. Le travail du sol (labour, rotoculteur) détruit le système racinaire de la plante. Il est donc efficace pour diminuer les populations.
Lire la suite
Informations complémentaires
Un plant produit de 100 à 40 000 graines, selon les conditions de croissance. Les graines demeurent viables dans le sol pendant plus de 50 ans.
Lire la suite
Potentiel de nuisance
Élevé : s.o.
Moyen : Bleuet en corymbe, Fraise, Pâturages, Prairies
Faible : s.o.
Références et liens
Bouchard C. J., Néron R. & Guay L. (1998). Guide d’identification des mauvaises herbes du Québec. Conseil des productions végétales du Québec, Québec. 253 pp.

Cavers P. B. & Harper J. L. (1964). Rumex obtusifolius L. and R. crispus L. Journal of Ecology. 52(3): 737-766.

DiTomaso J. M. et al. (2013). Curly and broadleaf dock. Dans Weed Control in Natural Areas in the Western United States. Weed Research and Information Center, University of California. 544 pp.
 
Zaller J. G. (2004). Ecology and non-chemical control of Rumex crispus and R. obtusifolius (Polygonaceae): a review. Weed Research. 44: 414-432.
 
Center for Agriculture and Bioscience International
http://www.cabi.org/isc/datasheet/48059
Lire la suite

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.