Imprimer tout
Imprimer texte
  1. Oedème - Tomate

Boursouflures sur foliole de tomate

Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection - MAPAQ

© Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection - MAPAQ

Information reliée à l'image
À la face supérieure d’une feuille de tomate de serre (cv 'Clermon'), présence de tissus surélevés vert pâle. Le dommage est localisé au centre du limbe. Les observations microscopiques ont révélé la présence de cellules éclatées de la plante. Ce symptôme est caractéristique de l’œdème.
Lire la suite
Généralités
L’œdème (intumescence) est un désordre physiologique lié principalement à une trop grande absorption d’eau par les racines pour la capacité d’évaporation de la plante. Le surplus d’eau fait monter la pression interne des cellules des feuilles qui éclatent. Ces cellules éclatées prennent un aspect liégeux. Certaines plantes maraîchères cultivées au champ (crucifères, cucurbitacées, haricot, oignon sec, pomme de terre, tomate) sont sensibles à l’œdème, mais les plantes cultivées en serre le sont davantage (tomate, concombre et plantes ornementales). L’œdème est un problème occasionnel et mineur et survient plus fréquemment en serre à la fin de l'hiver, au début de printemps ou de l'automne et lors de longues périodes nuageuses. Les pertes de rendement sont négligeables et surviennent uniquement lorsque la qualité esthétique des fruits et légumes est affectée.
Lire la suite
Symptômes
Feuille : au début, présence de minuscules protubérances ou boursouflures, de 1 à 2 mm de diamètre, à la face inférieure de la feuille et parfois à la face supérieure. En vieillissant, les protubérances se regroupent et prennent un aspect liégeux lorsqu’elles se brisent. La surface exposée prend alors différentes teintes (rouille, beige à brun). Les protubérances se trouvent surtout le long des nervures ou à la marge et plus présentes sur les vieilles feuilles.
 
Fruit et tige : présence de minuscules protubérances ou boursouflures, de 1 à 2 mm de diamètre, sur l’épiderme. En vieillissant, les protubérances se regroupent et prennent un aspect liégeux lorsqu’elles se brisent. La surface exposée prend alors différentes teintes (rouille, beige à brun).
Lire la suite
Ne pas confondre
L’œdème peut être confondu avec des galles causées par certains insectes, des dommages d’alimentation de tétranyques (sur jeunes feuilles), des blessures générées par les particules de sable poussées par le vent et une phytotoxicité causée par des produits appliqués en mélange avec des huiles qui peuvent obstruer les stomates.
Lire la suite
Conditions favorables
L'œdème est habituellement favorisé lorsque l'humidité relative est élevée ou à la suite de brusques changements du climat nocturne (hygrométrie élevée, températures basses). L’œdème affecte souvent de nombreuses plantes réparties sur l'ensemble de la culture qui sont localisées aux endroits froids et les plus humides. De faibles intensités lumineuses, une mauvaise circulation de l'air et de fortes densités de plants sont de nature à favoriser l’œdème.
Lire la suite
Prévention
Pour diminuer les risques d’œdème au champ, il faut assurer une bonne gestion de l’eau, une bonne circulation d’air entre les plants, contrôler les insectes et utiliser des haies brise-vent pour diminuer l’érosion du sol et les blessures occasionnées par les particules de sol poussées par les vents. Il faut éviter les fortes densités de plants et les excès de fertilisants.
 
Pour diminuer les risques d’œdème en serre, il faut assurer une bonne gestion du climat (température, humidité relative, ventilation) et de l’eau, maintenir une luminosité adéquate, assurer une bonne circulation d’air entre les plants et utiliser des sols ou des substrats bien drainés. Éviter les fortes densités de plants, les excès de fertilisants et contrôler les insectes, particulièrement le thrips.
Lire la suite
Références et liens
Lire la suite

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.