Imprimer tout
Imprimer texte
  1. Petite herbe à poux (syn. Herbe à poux) - Common ragweed
  2. Ambrosia artemisiifolia L.
  3. Famille : Asteraceae
  4. Plantes rudérales, Mauvaises herbes des cultures

Plant, stade floraison et vue rapprochée des capitules mâles

Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection - MAPAQ

© Laboratoire d'expertise et de diagnostic en phytoprotection - MAPAQ

Images de plante sur le terrain
Description
L’herbe à poux (petite herbe à poux) est une plante herbacée, annuelle et indigène au Canada. Cette plante est reconnue pour la variabilité de sa taille, de la forme de ses feuilles et de ses inflorescences ainsi que son degré de pubescence. La plupart des plants d’herbe à poux sont densément pourvus de poils courts et couchés, cependant, certains biotypes sont presque glabres. La tige est dressée, ramifiée, souvent rougeâtre et peut mesurer jusqu’à 1,5 m de hauteur. Le système racinaire est superficiel et composé d’une racine principale pivotante.

Les feuilles mesurent de 5 à 10 cm de longueur et sont profondément divisées en plusieurs segments eux-mêmes plus ou moins découpés (pennatipartite). Elles sont munies de marges entières ou dentées. Les feuilles du bas de la tige sont opposées et deviennent alternes vers le haut de la tige. Toutes les feuilles possèdent un pétiole court.

Les fleurs mâles et femelles sont présentes à des endroits différents sur la plante. Les fleurons mâles (de 5 à 20) sont regroupés en capitules ressemblant à des petites coupes renversées. Ces capitules sont disposés en grappes d’une longueur de 3 à 15 cm au bout de la tige et des rameaux. Les inflorescences femelles sont plus discrètes, elles sont sessiles et sont situées à l’aisselle des feuilles. Elles sont composées de fleurs solitaires ou disposées en petites grappes.

Les fruits sont des akènes obovés qui mesurent en moyenne 2,5 mm de diamètre et 3,5 mm de longueur. Ils se terminent par un bec central mesurant jusqu’à 2 mm de longueur. Celui-ci est normalement entouré d’un anneau de petites épines (4 à 5) de 1 mm ou moins de longueur.

La plantule est à tige et les feuilles sont opposées. Les cotylédons sont de forme orbiculaire avec un sommet arrondi. Ils mesurent de 6 à 9 mm de longueur et leur face inférieure est verte ou avec des plages rouge-violet. Les premières feuilles sont profondément découpées en 3 lobes bien distincts.
Lire la suite
Espèces semblables
L’armoise vulgaire (Artemisia vulgaris) ressemble à l’herbe à poux par la découpure des feuilles, mais la face inférieure du limbe porte une pubescence blanchâtre et le système racinaire est rhizomateux. La grande herbe à poux (Ambrosia trifida) est de plus grande taille. Ses feuilles sont moins découpées et elles ont une nervation palmée.
Lire la suite
Conditions favorables
L'herbe à poux est une mauvaise herbe présente dans plusieurs milieux, allant des terrains abandonnés aux bords de routes et aux champs cultivés. Sa croissance est favorisée par les cultures de plantes annuelles qui ont une longue saison de croissance (maïs, soya, carotte) et qui incluent un travail de sol. Elle tolère toutes les textures de sols ainsi que les sols salins. Il s’agit d’une plante qui va absorber les métaux lourds, le calcium, le potassium et le magnésium dans ses tissus, et ce en plus grande quantité que les plantes cultivées.
Lire la suite
Prévention et répression
Pour prévenir l’envahissement des champs par l'herbe à poux :
  1. Dépister fréquemment les champs.
  2. Garder les bords de champs et les fossés enherbés en semant des plantes qui couvrent le sol rapidement, par exemple, un mélange de légumineuses et de graminées.
  3. Ajouter des céréales à la rotation, leur récolte étant effectuée avant la maturation des graines d’herbe à poux, celles-ci ne se retrouveront pas au sol.
  4. Dans la culture du soya, il importe de mettre en place un programme de maîtrise de l'herbe à poux (bonne régie de culture), puisque des conditions de croissance difficiles du soya favorisent le développement de l’herbe à poux, qui peut dépasser la culture et produire beaucoup de graines.
Méthodes pour réprimer la croissance des colonies d'herbe à poux (combiner ces méthodes pour une efficacité optimale) :
  1. Effectuer un faux semis, car c’est une mauvaise herbe qui germe tôt et sa germination est stimulée par un travail du sol superficiel.
  2. En bordure des champs et des routes, couper les plants d’herbe à poux sous les premiers bourgeons axillaires. Effectuer cette taille à deux reprises en août, espacées de 3 semaines, avant que la plante produise ses graines, permet de réduire la quantité de graines produites.
  3. Sarcler sur les rangs et les entre rangs de la culture à l’aide d’une herse ou d’une houe rotative lorsque l’herbe à poux est du stade fil blanc au stade 2 feuilles. Par la suite, utiliser un sarcleur pour désherber les plants établis.
  4. Le buttage des cultures de soya est une méthode qui enterre l'herbe à poux sur les rangs, l'empêchant ainsi de croître davantage.
  5. Le labour est efficace pour contrôler l’herbe à poux puisqu’il apporte les graines à des profondeurs où elles ne germent pas, la profondeur maximale pour la germination des graines d’herbe à poux étant de 5 cm. Suivre d’un travail du sol réduit les années subséquentes.
N.B. Effectuer les opérations mécaniques de désherbage de l'herbe à poux au stade maximal de 4 à 6 feuilles de la mauvaise herbe, après elle va résister.
Lire la suite
Informations complémentaires
L'herbe à poux peut produire de 100 à 6 000 graines par plants en milieu ouvert sans compétition et certaines demeurent viables dans le sol jusqu’à 40 ans.

Le pollen de l'herbe à poux est dispersé par le vent en août et en septembre. Il cause le rhume des foins (rhinite allergique), c’est-à-dire qu’il déclenche des allergies chez environ 13 % de la population.

Des biotypes de l'herbe à poux retrouvés en Ontario, au Québec et aux États-Unis sont résistants à différents groupes d'herbicides.
Lire la suite
Potentiel de nuisance
Élevé : Ail, Avoine, Betterave potagère, Blé de printemps, Brocoli, Carotte, Chou de Bruxelles, Chou pommé, Chou-fleur, Citrouille, Concombre, Courges, Haricot sec, Haricots vert et jaune, Laitues, Maïs grain et fourrager, Maïs sucré, Navet, Oignon sec, Orge, Poireau, Poivron, Pomme de terre, Rutabaga, Soya, Tomate
Moyen : Céleri, Gourgane, Luzerne, Oignon vert, Trèfle
Faible : Bleuet en corymbe, Canneberge, Fraise, Framboise, Pomme, Raisin (vigne), Rhubarbe
Références et liens
Bouchard C. J. L’herbe à poux, une espèce nuisible. Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation Québec, 6 pp.

Weill A. (2007). Moyens de lutte à l’herbe à poux (Ambrosia artemisiifolia L.) en culture de soya sans herbicides. Agriculture et Agroalimentaire Canada. 8 pp.

Bassett I. J. & Crompton C. W. (1975). The Biology of Canadian Weeds: Ambrosia artemisiifolia L. and A. psilostachya DC. Canadian Journal of Plant Science. 55(2): 463-476.

Bouchard C. J., Néron R. & Guay L. (1998). Guide d’identification des mauvaises herbes du Québec. Conseil des productions végétales du Québec, Québec. 253 pp.

Gleason H. A. & Cronquist A.C. (1991). Manual of Vascular Plants of Northeastern United States and Adjacent Canada. 2e éd.  New York Botanical Garden. 910 pp.

Leblanc M. L. et al. (2011). Synthèse : Lutte à la petite herbe à poux dans le soya biologique. Institut de Recherche et de Développement en Agroenvironnement. 56 pp.
Lire la suite

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.